AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Repoussons le néant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarLe Parasite


Messages : 30
points d'esprit : 106
MessageSujet: Repoussons le néant.   Dim 16 Mar - 21:32

Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser le néant devenir trop puissant. Il a déjà réuni 402 points d'esprit. C'est bien plus que ce que j'avais prévu. Qui sait ce qu'il se passera si sa puissance venait à nous dépasser ? Je torturerais bien l'omniscience du Maître des Dimensions pour le savoir, mais je crains que ce ne soit pas dans mes compétences. Je doute même de vouloir le savoir !
Pour l'instant, il a absorbé seulement la moitié des points d'esprits de ses victimes. Si nous les laissons ici, il récupérerait le reste, soit pas loin de 200 points supplémentaires. Il n'y a actuellement qu'une seule solution pour limiter son gain de pouvoir : empêcher les esprits de sombrer totalement dans les ténèbres. Pour cela, s'ils sont encore endormis, il faudra les éliminer nous-même. Il nous faudra trouver leur phobie. Hélas, en ce lieu, mes pouvoirs sont limités. Je vous communiquerais les informations que j'ai à leur propos dans une semaine, le temps de les réunir. Tous les esprits qui réussiront à trouver la phobie d'un esprit endormi ici et à ainsi le sauver du néant aura le droit de réclamer un contrat gratuit avec moi afin avoir des indices sur n'importe quel esprit de la dimension. Une fois que nous serons sorti d'ici bien-sûr... Et je compte bien sur notre réussite.
Je vous donne donc rendez-vous ici-même dans 7 jours pour accomplir cette importante quête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-dimension.forums-rpg.com/
avatarLe Parasite


Messages : 30
points d'esprit : 106
MessageSujet: Re: Repoussons le néant.   Dim 23 Mar - 19:32

Hmhmhm. Voici à peu près ce dont je me rappel sur le cas de Hypnix... quelque chose dans ce genre... dans les documentations du maître des dimensions. D'ailleurs... je vous prierais de rester discret vis-à-vis de ce détail. Ca a beau être dans notre intérêt à tous, j'aimerais pouvoir continuer à éviter ses foudres.
Citation :
Servant haut gradé d'un grand maître des douleurs, Arzim le loup noir, sur son plan d'origine, Hypnyx à reçu la charge de se rendre dans la dimension des Songes afin de trouver et détruire la folie qui s'en émane depuis quelques temps et qui commence à se rependre parmi les créatures du plan d’ébène tel un virus.
La folie en elle même ne poserait pas réellement de problème dans une dimension où il est admis que la torture et la mort sont les aboutissement logiques et naturels de la vie, mais celle-ci c'est accompagné d'une vague de peur. Un sentiment encore inconnu de ce lieu car la souffrance étant parfaitement encrée dans l'inconscient de tous, personne n'avait jusque là eu l'idée de la craindre.
Malheureusement la folie engendra la peur et la paranoïa, et certains êtres normalement faibles et insignifiants ont utilisé la peur naissante comme un moyen de torture mentale qui s'est avéré particulièrement efficace créant un déséquilibre dans la dimension et commençant à la déchirer.
En effet, plus les créature utilisant la peur gagnent en pouvoir, plus elle font peur et plus elle deviennent puissante. A ce rythme là, il ne restera bientôt plus une âme qui vive dans le plan d'ébène et celui-ci s’effondrera sur lui même.
Les servants des maîtres de la douleur, se sentant sous leur protection, ne sont encore pas atteint pas la peur, mais après avoir vu son frère le grand loup blanc mourir dans la terreur d'une avatar des cauchemars, Arzim à décider d'envoyer son meilleur élément combattre ce mal à la source.
Hypnyx, son servant hautement qualifié en torture mentale, avait acquis suffisamment de pouvoir psychique pour atteindre la dimension des songes et fût naturellement choisit pour ramener la raison à son apogée dans le royaume des songes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-dimension.forums-rpg.com/
avatarLe Parasite


Messages : 30
points d'esprit : 106
MessageSujet: Re: Repoussons le néant.   Dim 23 Mar - 19:35

Pour ce qui est de Yotoko Ookami... son histoire est tellement bipolaire que j'ai eu du mal à préserver la cohérence dans mes informations. Retenons simplement qu'elle a dut faire un sacrifice énorme dans son passé, avant d'entrer ici. Peut-être que ce traumatisme la pourchasse encore. Il vous faudra cependant matérialiser des détails. Davantage qu'un simple sacrifice... en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-dimension.forums-rpg.com/
avatarLe Parasite


Messages : 30
points d'esprit : 106
MessageSujet: Re: Repoussons le néant.   Dim 23 Mar - 19:41

Beloved. Une chasseuse hors pair à l'histoire mouvementée. Laissez moi la raconter.
Citation :
L'histoire commence, comme toutes histoires, par son commencement.
C'était, il me semble, un jour de pleine lune, le ciel était sans nuages, comme s'il avait prévu l'arrivée de quelque chose et qu'il s'était fait beau pour l'occasion. Dans une grande ville dont j'ai oublié le nom avec le temps, vivait une famille, plus ou moins riche, Maria et Jonh étaient les maîtres de maison.
Un mari travailleur, qui s'épuisait pour ramener le moindre sous à sa femme, afin qu'elle puisse la tenir en ordre et bien entendu, nourrir l'enfant quelle portait ; cet enfant était sur le point de naître, durant cette nuit de pleine lune. C'est d'ailleurs ainsi que tout commence, Maria, notre belle Maria succomba à l'accouchement, n'ayant pas l'argent nécessaire pour se faire hospitaliser.

Durant les premières années de la vie de notre nouvelle protagoniste ; Jonh, son père dévoué, avait rejeter son dévolu sur elle, la prenant pour seule fautive de la mort de sa bien-aimée femme. Ce qui valu un début de vie très difficile à cette jeune enfante. L'homme fini par se tourner vers la folie, ne supportant plus voir sa femme quand il regardait son assassin.
Un autre jour, d'une autre année, peut-être à une autre époque...

Un mythe depuis des siècles existait dans la grande ville où vivait Jonh ; Un groupe de sorcières vivaient dans les bois, celles-ci acceptaient de passer un pacte en échange de l'âme du demandeur. Beaucoup de personnes racontaient que s'il y avait un fou capable de faire cela, les sorcières réveilleraient alors les portes de l'Enfer afin d'appeler une éternité de folie dans ce monde.
Bien entendu, la suite de l'histoire vous vous y doutez ; L'homme s'y rendit tirant sa petite fille par le bras, la forcent à le suivre. En échange de la gamine, il passa ce pacte, gardant ainsi son âme, car tout le monde le sait, une âme d'enfant et bien meilleure qu'une âme d'un vieil homme usé par le travail.

Comme les rumeurs ne sont souvent fondées que sur rien, durant des années il ne se passa rien. L'enfant qui avait été donnée aux sorcières grandit ; Cette jeune femme venait d'avoir dix-huit ans. Mais ne portait toujours pas de prénom, son père ne lui en avait jamais donné, les sorcières quant à elles, ne s'occupaient que très peu d'elle.

Lors d'un Sabbat d'été, le dernier, avant de retourner dans leur monde. Les sorcières décidèrent alors d'éveiller les forces "obscures" ; cette dite rumeur que les gens de la ville racontaient à qui voulait bien écouter. Le sceau pour ouvrir la porte était donc la jeune femme.

"Beloved, tel est le nom de cette nouvelle sorcière sans pouvoir ; Oh grand démon obscure nous te demandons ton aide, déchaine ta puissance sur ce monde, en échange, nous t'offrons cette jeune femme, encore vierge."

Voilà, désormais nommée Beloved, personne ne savait vraiment pourquoi, mais il n'y avait pas le choix.
Dans le chaudron gigantesque de la sorcière, un tourbillon noir y fit place, aspirant tout sur son passage, sorcières, humains, même les pierres et les arbres ! Jusqu'à ce qu'une tornade de choses étranges fasse son apparition ; Celle-ci déposant le chaos sur son passage, démons, monstres et bestioles hideuses s’amusèrent, saccageant, volant, violant tout sur le passage !

Beloved, elle était tombée dans un profond sommeil, à vrai dire, elle était morte. Une nouvelle vie s'offrait à elle, celle des songes, car cet dans cet endroit quelle s'y réveilla. Elle y resta durant des années, plus exactement, jusqu'à ses vingt-huit ans, dix ans passés à ne rien faire, se demandant ce qu'il allait se passer.
Malheureusement, la dixième année, les démons, goules et autres amis tout aussi amusant les un que les autres, réapparurent dans son nouveau monde, là où elle vivait tranquille.
Elle souhaitait donc y mettre enfin un terme, durant le sabbat, Beloved reçus des pouvoirs qu'elle n'imaginait pas, à vrai dire, les plus puissants, qu'une jeune sorcière puisse avoir. Mais elle restait faible, très faible, non pas face à l'eau, mais face à ses souvenirs, elle n'avait jamais été aimée par ses semblable, durant ses dix-huit années humaine ou les suivantes en tant que sorcière.

Ne supportant pas les êtres obscures, que ce soit son père, ou même les sorcières, qui ont détruit son monde, elle choisit de défendre la raison, une cause noble, mais peut-être pas suffisante pour tenir le coup.

Beloved n'a pas vraiment de faiblesse, ou peut-être que si, le fait de trop se donner en spectacle ? Ou alors, notre Maître des Dimensions en choisira une pour elle, qui sait ce qu'il adviendra du futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-dimension.forums-rpg.com/
avatarLe Parasite


Messages : 30
points d'esprit : 106
MessageSujet: Re: Repoussons le néant.   Dim 23 Mar - 19:59

Dezlok a accumulé énormément de puissance au cours de son évolution dans la dimension des songes ! L'éliminer est une priorité et j'offrirais volontiers un supplément à quiconque découvrira sa phobie !
Pour cela, j'ai réuni un maximum d'informations.

Citation :
~Il y a de cela de très nombreuses années dans une Chine empreint à la guerre et au chaos, une femme aux fins traits asiatiques et aux longs cheveux noires, avait créer un sort dans l'espoir de protégé sa famille du sang et des larmes des combats. Ce parchemin porteur d'amour, d'espoir et surtout de magie avait pour but de chuchoté à l'esprit de toute une race donné une idée ou un souhait, dans le but que cette race puisse finalement se rangé sous un soleil commun. Le mari de cette femme pleine de bonnes intentions, alla parlé de cette magie hors du commun à son Seigneur, et il ne fallut pas longtemps pour que celui-ci trouve une toute autre utilité à ce miracle qui lui tendait les bras. Sans cherché d'autre solution, il alla quérir cette femme afin de lui demander de lui remettre son parchemin ; étant loin d'être stupide et sentant la fourberie de son Souverain, elle refusa toute négociation avant de retourné dans sa demeure. Fou de rage, le Seigneur ordonna au marie de la femme de lui ramener cette magie par tout les moyens. N'ayant guère le choix, il s'empressa de retourné auprès de son aimé, mais il ne pouvait rien faire. Effrayé par la punition qu'il allait avoir, il s'empara d'un petit coffre de bois sculpté qui était là et il l'éclata contre le crane de sa femme qui s'étala sur l'autel ou était déposé le parchemin, son sang coulant lentement sur celui ci. Folle de rage et de tristesse, elle revint soudainement à elle et elle maudit son marie et son Seigneur pour tout ça, elle hurla tellement fort que ces mots transpercèrent son marie de part en part en lui autant la vie, ils allèrent même jusqu'à transperçaient le parchemin lui même, le maudissant à tout jamais.


Prologue -
Conte et Lumière
Le Destin porte du blanc


-Ceci à était la dernière histoire que nous à raconté Félicity, ma créatrice, avant de mourir de la main de ces non-humains qu'elle chérissait tant.

Le géant à la cape noir ramassa lentement son haut de forme pour le replacer sur sa chevelure ondulé. En face de lui se trouvait un jeune garçon d'une vingtaine d'années toute au plus, du sang coulait de sa bouche grimaçante de douleur tendit qu'il se tenait l'épaule gauche avec sa main droite enfermé dans une armure argenté. Autour d'eux deux se trouvait les ruines d'un bâtiment qui était auparavant une école, une école pour les créatures non humaines qui les accueillait bras ouverts dans un coin reculé de la ville de Tokyo. Quelques mois auparavant, un étrange duo était apparu en ville, des destructeurs de lycée pour non humain, un puissant mage et un pantin vivant. Ici, au cœur de Tokyo, il avait l'intention d'activé un sort ancien et interdit, celui du vœu de la lune d'or. Pour pouvoir l'utilisé, il devait auparavant puisé la force vitale des êtres de son choix, le chef du duo avait l'intention de choisir tout les non humains de la planète. Une fois toute leur énergie vitale récolté et canalisé, il pourrait faire un vœu. Pour lui, celui ci ce résumé simplement à un : « Je veux que l'humanité m'obéisse. »
Afin de mettre fin à tout les conflits tout en réduisant en poussière tout les non humains, il avait trouvé cette solution ultime, et il essayait de mettre leur plan à exécution ce soir là, au sommet du clocher du lycée de Tokyo, le point le plus haut de la région. Le sort était entrain de charger, mais bien évidement les élèves de ce lycée n'allait pas ce laisser faire aussi facilement, et rapidement une équipe se composa pour faire face à ce redoutable duo. L'un de ces membres, Shin Kochuugen, se retrouva rapidement face au pantin au haut de forme. La bataille faisait rage, mais aucun des deux n'arrivait vraiment à prendre l'avantage. Shin découvrait peu à peu ces pouvoirs refoulé tendit que le pantin gagné le plus de temps possible, tout n'était plus qu'une question d'heures.


~On a plus le temps de jouer gamin ! Il faut qu'on se dépêche d'aller botter le train de l'autre en haut de sa tour ! Hurla le dragon noir à son hôte au fond de son esprit.
-Je sais ! Mais il est coriace le bonhomme ! Grommela Shin en réponse, tandit que le dragon levait les yeux au ciel en ce demandant se qui allait se passer.

Souhaitant néanmoins mettre rapidement fin au combat, le garçon lança une attaque surprise en apparaissant derrière son adversaire, voulant le transpercé de son épée, un coup qui réussi mais qui n'eut aucun résultat. En effet, le seul moyen de mettre KO cette machine était de détruire simultanément trois points dissimulés dans son corps : L'un au niveau de son cœur artificiel, l'autre au niveau de sa tête et le dernier en plein milieu de sa colonne vertébral. Un exploit bien évidement peu aisé. Surtout qu'il profita du moment pour essayer de porté un coup décisif à Shin. Au fond de son subconscient, le dragon eut une vision de son peuple tuer à petit feu par une guerre perdu d'avance, il revit la mort de sa mère et de son père, dernier roi de ce peuple disparu qu'était les Célestiens. Fermant les yeux, il vit son amie d'enfance mourir à son tour en hurlant son nom, puis Shin mourir le visage lacéré par des griffes inhumaines... Draconiro rouvrit les yeux comme si il ce réveillait d'un cauchemars, d'autant que devant son hôte se dressé la main du pantin garnie de monstrueuse griffe de métal qui se dirigeait avec force par le visage du petit humain. Usant de son pouvoir, le dragon apparu en chaire et en os (et en écailles) entre la machine et l'être humain. Bloquant sa main en l'enfermant dans son poing reptilien. Cependant, une douleur fit grimacé la créature d'un autre monde qui, en baissant les yeux, fit les griffes enfonçaient dans son torse qui commençait à saigner abondamment. Retenant un râle de douleur, le dragon foudroya du regard le monstre en lui offrant tout de même un sourire sournois. Il serra son étreinte sur la main de l'homme au haut de forme en disant :

-Salut copain, Jeu Sept et Match comme dise les humains. Il se retournât alors vers son hôte. Qu'es que tu attend Pousse de Soja ?! Dépêche toi de finir se ramassis de rouages rouillés !

Surpris par la scène qui se déroulait sous ces yeux, Shin eut un léger temps de latence avant de sauter vers la masse noir, transperçant le dragon dans le dos, s'excusant tendit qu'une larme roulait doucement sur sa joue, tendit que sa lame embroché le cœur du pantin en compagnie du point situer dans son dos grâce à la largeur de l'épée. La machine sourit en voyant cette échec, mais il ne vit que trop tard l'énorme gueule du dragon s'ouvrit pour lui arraché la tête d'un coup de crocs. La victoire acquise, Shin se hâta de retiré son épée espérant pouvoir sauvé son ami, mais celui ci s’abattit au sol brutalement avec la carcasse du pantin inanimé. Le dragon toussa en regardant son hôte affolé à ces cotés, réunissant ces forces il parvint à lui donner une tape derrière la tête ainsi qu'un sourire avant de fermé les yeux une dernière fois. Pleurant à chaudes larmes, Shin remarqua à peine la silhouette sombre ce relevé un peu plus loin. La rage l'envahis lorsque, relevant le visage, il vit le sourire noir du pantin qui remettait sa tête correctement. Shin se releva lentement, le regard d'un bleu d'une rare pureté, serrant son épée dans sa main tendit que le corps de Draconiro disparaissait lentement à ces pieds...


Et voilà... Voilà comment tout ça fini... MOI, prince perdu du peuple Célestien et dernier survivant, me sacrifie pour sauver des humains... J'aurais jamais penser finir aussi bas tiens ! Mais au moins cette idiot de Shin est sauf, c'est toujours ça. J'ai déjà tout perdu une fois sans pouvoir rien y faire, il était hors de question que ça ce reproduise une fois encore. Et me voilà entrain de flotté dans une lumière blanche, si ces ça la mort, c'est pas terrible quand même... Tiens, une lumière doré ? Qu'es ?! Père ?! Mais, qu'es que tu fais ici ? Pourquoi tu prend ma main ? Tu veux me montré un truc ? Voilà que je délire... Quoi que, j'uis mort, je vois pas comment je peux délirer mais bon. Et maintenant me voilà devant un dragon blanc géant avec des pierres précieuses tout partout... Merde mais c'est ! Pourquoi il... ?

-Ton histoire n'est pas terminé mon enfant...

Aaaah, cette voix... Elle rentre dans ma tête c'est affreux ! Mes yeux se ferment, je crois voir mon père me sourire... Mais qu'es qui se passe à la fin ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-dimension.forums-rpg.com/
avatarLe Parasite


Messages : 30
points d'esprit : 106
MessageSujet: Re: Repoussons le néant.   Dim 23 Mar - 20:05

Pour ma part, j'ai réussi à sauver la puissance de Théodore A. Cubbleshort, Ingway et Alukard. Le néant ne s’appropriera point leur expérience.
Je vous laisse réfléchir sur les 4 autres. Et n'oubliez pas... le dernier, Dezlok, doit être une priorité !
Vous pouvez réfléchir au stratégie, réunir vos informations ici. Mais surtout, c'est ici que vous devez matérialiser les potentielles phobies.

A vous de jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-dimension.forums-rpg.com/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Repoussons le néant.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Repoussons le néant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la Dimension des Songes :: Dimensions des Eesprits :: Le néant (402)-